FATS DOMINO

1928

Le 26 février naît Antoine Domino à la Nouvelle Orléans en Louisiane.
  Dès son plus jeune âge, Antoine apprend les rudiments de la musique grâce à son beau-frère et maîtrise rapidement le piano dans un style Blues-Boogie.
   

1938

A 10 ans, il joue pour la première fois en public.
   

1942

A 14 ans, il sèche l'école au profit du travail en usine afin de pouvoir fréquenter les Night Clubs locaux.
  Compte tenu de sa corpulence et de son admiration pour le chanteur/pianiste Fats Waller, ses camarades le surnomment Fats.
   

1949

Il signe un contrat chez Impérial et enregistre "The Fat man" le 10 décembre au Studio J & M de Cosimo à la Nouvelle Orléans supervisé par Dave Bartholomew et son orchestre.
Première réussite.

D'autres titres suivent : "Goin Home / Poor Me / Mardi Gras In New Orléans / Hey La-Bas ( racine créole ) / Please Don't Leave Me" ou Fats pousse beaucoup de "wou, wou"… qui font merveille.
   

1955

Fats compose et enregistre Aint That A Shame qui devient son premier succès Rock'n'Roll (Impéral 5348) d'un style Nouvelle Orléans et qui sera repris avec succès par Pat Boone.
 



78 T US Impérial IM-1082

1956

Avec son complice Dave Barthemew il compose "I'm In love again / My blue Heaven" et reprend le "Blueberry Hill" du Cow boy chantant hollywoodien Gene Autry, qui reste son disque le plus populaire.

Il va appliquer alors la même formule musicale sur d'autres titres anciens "When The Saints / Jambalaya...".

 



First LP US Impérial 9004

  En Mars Impérial sort son premier 33 T "Rock & Rollin' with Fats Domino" (LP 9004).
 



33 T France United Artistes Records UAS 29142

1957

Sort le Film "The Girl Can't Help it" aux côtés de Little Richard, Eddie Cochran, Gene Vincent, il y chante "Blue Monday".
  Fats continue d'aligner succès sur succès avec "Walking To New Orléans / My Girl Joséphine / Whole Lotta Lovin' / All By Myself / So long / I'm Walking / Be my Guest / My Blue Heaven...".
 



33 T france Mercury 134986


Affiche du concert 22 Juillet 1959

1968 Les Beatles lui rendent un hommage avec leur titre "Lady Madona" qui évoque le style boogie-woogie du pianiste.
 



Fats et Elvis

  A noter que Fats Domino est, avec Elvis Presley, l'un des plus gros vendeur de disque des années 50.

Page conçue par M. Abadie

Page home Mitchell City