Biographie

Et maintenant un petit résumé sur le Grand Eddy...


Claude Moine est né le Vendredi 3 Juillet 1942. Il est le plus jeune d'une famille de 3 enfants.
C'est à Paris dans le 19ème, au 9 du Boulevard d'Algérie près des fortifs, qu'il passe son enfance avec sa soeur
Gisèle et son frère Pierre.

Sa mère Lucienne, travaille au Crédit Lyonnais, son père Robert, de nuit à la RATP, il retrouve le p'tit Claude l'après midi à la sortie de l'école et l'emmène dans les cinémas de Belleville...

Après avoir usé ses fonds de culottes dans le quartier de la porte des Lilas, c'est à la découverte de Bill Haley et du fameux ROCK AROUND THE CLOCK (Film, graine de violence) que le p'tit Claude a connu le Rock'n'Roll, c'est ainsi que naquit une grande vocation de Rocker.

1955, le film Blackboard Jungle (Graine de violence) de Richard Brooks
et la bande sonore Rock Around the Clock de Bill Haley

1956, le premier super 45 tours de Rock’n’Roll Français d’Henri Salvador
"Rock And Roll-Mops", "Dis-mois qu’tu m’aimes Rock", "Rock-Hoquet", "Va t’faire cuire un œuf, Man !"

"Personne ne croyait alors au Rock'n'Roll considéré comme une danse de plus et plutôt comique.
Henri Salvador avait enregistré un titre de Rock'n'Roll aussi entrainant qu'idiot"

En 1958, Claude Moine est dans la salle de l'Olympia pour voir Bill Haley, la première partie du spectacle tourne en bagarre, car les loubards et voyous n’apprécient pas la présentatrice Odette Laure et Albert Raisner…

A Royan en 1959, il est âgé de 17 ans

Le Golf Drouot

Sorti de peu d’un mauvais coup organisé par Pépé le gangster et la bande de la Porte des Lilas, Claude découvre le Golf Drouot.
Lors d’une surprise-partie dans le quartier de la Trinité, il rencontre un gars tout penaud qui a tenté de lui piquer ses 45 tours de Gene Vincent, c’était un certain Jean-Philippe devenu plus tard Johnny Hallyday.

Gene Vincent, Henri Leproux fondateur du Golf Drouot, Eddy Mitchell

Après avoir été renvoyé du Crédit Lyonnais pour retards et absentéisme, Claude travail pour les assurances Phénix à Paris dans le 9ème.
Il y rencontre Françoise (sa première femme) et Jean-Pierre Chichportich passionné par la musique et la batterie,il lui présente un guitariste, puis un autre… le groupe se forme.

Eddy et Eddie Barclay

"On a pris le Bottin, à la lettre "A", il n'y avait rien, à "B" il y avait Barclay.
J'ai téléphoné pour passer une audition"

C'est le 18 Novembre 1960 que Claude Moine et ses musiciens passèrent une audition devant Jean Fernandez pour les disques Barclay, le goupe est formé, nommé tout d'abord Eddie Dan et les Danners, puis les Five Rocks.

En décembre 1960, ils enregistrent au studio Hoche les quatre titres de leur premier 45 tours.

Le 27 Janvier 1961 sort un super 45 tours avec "Be bop a Lula", "Si seulement", "Tu parles trop" et "Tant pis pour toi", le premier groupe de Rock'n'Roll Français est né.

Après un passage télé chez Jacqueline Joubert, Jean Nohain engage Les Five Rocks pour une tournée, dès le premier soir de gala les jeunes les ont reconnus, il sont dans la salle, c’est le raffût…
Le lendemain, ils passent en « vedette américaine » la salle est dévastée et se transforme en émeutes…
Au bout de quatre jours ils sont devenus les vedettes de la tournée.

Pendant cette tournée, ils apprennent par la radio qu'ils ont été rebaptisés Les Chaussettes Noires, Eddie Dan est devenu Eddy Mitchell et cela suite à un contrat publicitaire passé entre Barclay, Europe 1 et les chaussettes Stemm.

Voici le premier 45 T des chaussettes noires 1er pressage du 2-61

Les Chaussettes Noires

William Benaim (guitare solo), Tony d'Arpa (guitare d'accompagnement), Aldo Martinez (guitare et basse), Jean-Pierre Chichportich (batterie) qui doit effectuer son service militaire est remplacé par Gilbert Bastelica en Mai 1961 (il gardera le pseudonyme de Jean Pierre).

Les Chaussettes Noires ont toujours influencé les groupes de Rock’n’roll Français, avec dans les années 80 les Alligators, les Teenkats et encore récemment les Socquettes Blanches…

Eddy solo... Londres... Memphis... Nashville...

Le 17 Juin 1961, Eddy épouse Françoise Lavit et s’installe à Noisy-le-Sec.
Le 26 Juin 1962, est un heureux événement c'est la naissance de son fils. L'employé de mairie ayant refusé de l'enregistrer sous le prénom de Gene, Eddy le nomma Eddy Jr.

En été 1962, la guerre d’Algérie arrive à terme, Claude Moine alias Eddy Mitchell est appelé sous les drapeaux.

Film, Comment réussir en amour (1962)
Et le jeune personnage qui règle leurs chorégraphie s'appelle Claude François...

1963, Eddy prend la décision de quitter les Chaussettes Noires pour se lancer dans une carrière solo, il enregistre l'excellent album Voici Eddy...c'était le soldat MITCHELL.
Cette même année, il sort un deuxième album de rock'n'roll intitulé Eddy in London, avec la crème des musiciens anglais et le guitariste « Big Jim » Sullivan.

Les années passent, Eddy sort un 33 tours par an, il enregistre à Londres, Memphis, Muscle Shoals sous son nom, Claude Moine, Eddy signe des textes de plus en plus remarquables et enregistre des titres qui restent toujours des standards "Fauché", "Toujours un coin qui me rappelle", "J'avais deux amis", "J'ai oublié de l'oublier", "Société anonyme", "L'épopée du Rock", "Alice"...

Août 1965, Françoise le comble d’une deuxième naissance, une fille Marilyn.

Pour Eddy, la fin des années soixante et le tout début des années soixante dix, c'est la période difficile.
Son public n’accroche pas, les mélodies sont plus complexes, Il a failli être balayé définitivement par les chanteurs minets et yéyés.

"On ne peut plus chanter BLUE SUEDE SHOES, sauf pour se faire plaisir et lancer un clin d'oeil à la belle époque".

Eddy Country

Eddy, un symbole RocknRoll


C'est en 1974 qu'Eddy remonte la pente, sa maison de disque lui propose de réenregistrer du Rock'n'Roll il refuse d'abord énergiquement, mais finit par accepter à condition de renouveler les arrangements afin de ne pas tomber dans le Rétro et d'aller aux sources.

Il s'envole pour Nashville Tennessee et il retrouve l'harmoniciste Charlie Mc Coy, le bassiste Wayne Moss et les Jordanaires (ex-choristes d'Elvis), résultat un album inoubliable Rocking in Nashville sur lequel figure beaucoup d'adaptations de Chuck Berry; "C'est un Rocker", "A crédit et en stéréo", "C'est la vie mon chéri"...

En 1975, il fait l'Olympia du 7 au 11 Mai avec l
'équipe de Nashville et c'est la sortie de l'album live Rocking in Nashville à l'Olympia.

Eddy, Fête de l’Humanité 1976

En 1977, Eddy Mitchell rentre de Nashville. Il débauche Jean-Jacques Milteau (l'harmoniciste) de la Fnac où il est alors vendeur de disques.
A la demande
d'Eddy, Jean-Jacques retrouve Charlie Mc Coy sur la scène du Palais des Sports de Paris.

Interview d'Eddy en 1977

Les années 80... Happy Birthday... Ciné... Télévision...


Les années 80, après le téléfilm "Gaston Lapouge" avec Jacques Villeret, Eddy se tourne vers le cinéma avec "Coup de torchon", "Attention, une femme peut en cacher une autre", "A mort l'arbitre", "Ronde de nuit", "Frankenstein 90", "I love you", "Un père et passe"… il enchaîne films sur films...

1981, "Gaston Lapouge"


Mai 1980, France Dimanche

Le 24 mai 1980, second mariage pour Eddy, il épouse Muriel Bailleul à la mairie de Saint-Tropez en compagnie d'Eddie Barclay et de Johnny Hallyday, son témoin.

24 mai 1980, Johnny, Eddy, Muriel et Eddie...


A noter qu'Eddy a signé deux titres (en 1978) pour Muriel "La fille au blue Jeans" et "T'aimer n'est pas une affaire".

20 Ans Eddy Mitchell, l’Olympia 1980

Pour ses Vingt ans de carrière arrive l’album Happy Birthday avec le titre "Couleur menthe à l'eau" vendu à plus de 500 000 exemplaires.

Le 18 Janvier 1982, Eddy devient papa d'une petite Pamela, veille d’une grande émission de télé... à suivre...

Eddy et Gérard Jourd’hui, "La dernière séance"

Le 19 Janvier 1982, c’est la première de l'émission qu’il produit et présente "La dernière séance" sur FR3, avec deux films américains des années 50/60, les actualités de l'époque, les dessins animés, les réclames et l'attraction.

Il devient Mr Eddy et l’émission durera jusqu’en 1998.

Mr Eddy et "La dernière séance"

"La Dernière Séance" et "L’étrange créature du lac noir",
le premier film en relief pour la télévision, hélas le procédé n’a pas fonctionné !

Un 7 d’Or pour "La dernière séance"

Eddy le collectionneur…

Archive Michell-City, image A2
Eddy par Jérôme Savary

Palais des Sport 1984, Eddy est mis en scène par Jérôme Savary un véritable Barnum... avec des chevaux, superman, marilyn, des voitures américaines…

Pour le Festival de Bourges 1985, Eddy retrouve Johnny Hallyday sur scène pour un concert exceptionnel avec un récital basé sur les classiques du Rock.

Eddy s'intéresse à la réalisation de clips publicitaires, Il va prêter son image ou sa voix à des marques comme "Coca-Cola", "Martini", "Renault", "Shell", "Gini", "Haribo" et "Vedette".

23 juin 1989, pour une émission de Canal + "Génération Rock'n'roll" animé par Ph Manoeuvre. Eddy retrouve Johnny, A Bashung pour "le bon temps du rock'n'roll".


Les années 90... le grand Schlem de Schmoll...

France Soir du 26/12/1990

Le concert est annulé

1990 et trente années de carrière, Eddy part soutenir les jeunes militaires français en Arabie Saoudite pendant la guerre du Golfe, le concert prévu est annulé, le Rock déplaît aux responsables d'état Saoudien.
Eddy chantera quelques titres accompagnés de basile Leroux à la guitare…

Plus tard il sera en concert dans les arènes de Fréjus pour les militaires du Golfe.

1991, "Rock O' Rico", Eddy, Don Bluth, Boris Bergman

Nous retrouvons Eddy sur le grand écran dans différents films "Ville à vendre", "Jusqu'au bout du monde", "La totale", "Le bonheur est dans le pré", "Cuisine Américaine" et "Rock O' Rico" pour lequel Eddy prète sa voix au coq Chantecler, un rocker très apprécié par tous les animaux de la ferme.

1993, Sortie de l'album Rio Grande avant le grand Schlem de Schmoll*, Casino de Paris en décembre 1993 avec big band pour un récital crooner, l'Olympia en janvier 1994 pour un concert country-rock, le Zénith en février avec ses tubes et son grand numéro à Bercy en mars pour les trois shows à la fois.
Sans oublier sa tournée en France…

* Petit rappel, le surnom de "Schmoll" vient d’une fille qu’Eddy avait surnommer "La valise" dans les années 60…

1994, Eddy publie son premier roman plus ou moins autobiographique P'tit Claude, qui se situe dans le quartier Belleville entre les années 50 et 70.

1995, "Le bonheur est dans le pré" avec Michel Serrault.
Mon lapin !

Eddy décroche le César du meilleur second rôle avec le film d'Etienne Chatiliez "Le Bonheur est dans le pré".

Eddy au "Petit Journal"

Juin 1998, Eddy est en concert pour deux soirées au "Petit Journal" Montparnasse.

2000 et plus…

De mauvaise fois Mr Eddy ? Il se proclame président du CMFE (Club de la Mauvaise Foi Evidente), les membres du club, Johnny Hallyday, Pierre Lescure, Gérard Jourd'hui et Bertrand Tavernier entre autres...

Bercy 2000, pour la seconde partie du concert Eddy est accompagné par l'Orchestre symphonique Européen et pour les affiches il s’inspire de la bande dessinée "la marque Jaune", Black et Mortimer.

2003, "La Tête Haute" avec Ticky Holgado

2003, Eddy est comédien pour le téléfilm français réalisé par Gérard Jourd'hui "La Tête Haute", nous le retrouvons aussi sur le grand écran pour le film "Lovely Rita", il sort l’album Frenchy avant une série de concerts à l’Olympia.

2005, Eddy Mitchell prête sa voix au personnage de Flappy le lapin dans le film d'animation "Le Manège enchanté".

Le Parisien du 8/07/2005

Chez Christie’s, le 12 Juillet 2005, Eddy vend ses souvenirs, affiches de cinéma 50/60, bottes, disques d’or…
La raison de la vente le manque de place et de murs, de plus il veut acheter un tableau de Norman Rockwell.

Les souvenirs d'Eddy Mitchell aux enchères...

Le mythique disque d'Or des "Chaussettes Noires" a ainsi été adjugé 3.360 euros (il était estimé entre 1.000 et 1.500 EUR) et l'affiche belge du film Alamo, de 1960, a quintuplé son estimation, atteignant 1.200 euros.

La plus forte enchère, à 4.800 euros, a porté sur un vase en céramique émaillée "Robert Lallemant" et le disque d'or de l'album "Après Minuit" est parti à 1.600 euros.

les acheteurs présents dans la salle étaient pour la plupart des fans d'Eddy, sur les 209 lots proposés, 98% ont trouvé acquéreur.

Eddy avait décidé de se séparer d'une importante partie de sa collection d'affiches de cinéma américain des années cinquante, de ses "Victoires de la Musique", de ses disques d'Or, ainsi que des souvenirs et des objets personnels.

Il avait déclaré à Christie's que non seulement "il considérait comme très prétentieux de conserver des récompenses", mais qu'en outre, "il n'avait plus assez de murs pour conserver ses souvenirs".

La vente a totalisé 76.494 euros.

"Un Printemps Paris"

Mars 2006, sortie du film "Un Printemps Paris" de Jacques Bral. Eddy incarne Georges, la quarantaine, ex-taulard bien décidé à ne jamais retourner en prison. Pierrot (Sagamore Stévenin), son vieux compère, prépare un nouveau coup et lui propose de participer...


Depuis les années 80 Eddy a réussi à briller sur le grand écran, peut-être a t-il délaissé un peu trop la musique pour le cinéma ?
Quoi qu’il en soit, Eddy, merci pour les grands moments et revient vite aux sources du Rock’n’Roll et de la Country.

Le Parisien du 23/10/2006

Un retour Country pour Eddy...

Octobre 2006, Il tient ses promesses, il est de retour, notre Eddy revient aux sources de la Country-Rock, sauce Western Swing.
L’album « Jambalaya » contient de bonne surprises : Un duo avec Johnny Hallyday « on veut des légendes » et cerise sur le gâteau, un trio Eddy, Johnny et Little Richard pour « Something Else » sur cette version musclée, ils se font plaisir !

L’album est rassurent, Eddy nous prouvent qu’il n’oubli pas cette musique qui lui réussit…
La preuve Eddy chante « Jambalaya » d’Hank Williams en V.O…


Cet album là mon vieux, il est terrible !

Journal du Dimanche du 22/10/2006. Eddy, Johnny et Little Richard

2006, Eddy and Johnny pour le tournage du clip "on veut des légendes"

Eddy tourne pour France 2...

Depuis la fin de l’année 2006, Eddy est en tournage pour un téléfilm de Laurent Heyneman, "L'héritage" d'après une nouvelle de Maupassant…

VSD Janvier 2007, "L'héritage" une production Jourd’hui/Mitchell


(Photo France2 J.Pimentel)



Le 6 Mars 2007, le Palais des Sports pour le Jambalaya Tour...

Eddy est revenu a ses premières amours, rock'n'roll, country, western sans oublier le rythm'n'blues, le jazz et les classiques bluesy.

Tout est là, le décor de "Crescent City" est magnifique (l'entrée d'un saloon genre nouvelle-orleans), les musiciens The Jackshit (groupe U.S.A), les fidèles Basile Leroux, Michel Gaucher, Eric Giausserand sans oublier Jean-Jacques Milteau (qui assure la première partie avec Manu Galvin).

Après la première partie très soul à 9h00 (toujours à l'heure Eddy) le rideau s'ouvre sur un morceau country chanté par le bassiste Davey Faragher...
On entend le célèbre riff de guitare de "Bye bye Johnny be good", Basile Leroux fait son entrée sur scène et Eddy pousse les portes du saloon, costar trois pièces noir satiné, noeud pap western et retour des bottes...

Pendant tout le spectacle il alterne les classiques, les nouveautés et quelques surprises, comme "Fume cette cigarettes".
Son jeu de jambe, son humour, sa présence c'est un régal...
Quand il attaque les premières notes de "Pas de boogie-woogie" on se lève tous et on va à sa rencontre, lui aussi est visiblement ravi de nous revoir il termine en nous présentant les musiciens sur "Jambalaya".

C'est sur, Eddy est "le dernier des géants".

(Merci à Pascal Haumont pour ce résumé)

En plus de la tournée, Eddy passe par l'Olympia du 12 Juin au 19 Juin 2007.

Juin 2007, magazine Gala

Exposition “Rock ‘n’ Roll Fondation Cartier

A l’occasion de l’Exposition “Rock ‘n’ Roll (39-59)” à la Fondation Cartier à Paris (du 22 juin au 28 octobre 2007), une soirée V.I.P. a réuni une belle brochette de personnalités le 20 juin 2007.

Eddy et Dick ont pu se replonger dans le début du rock’n’roll, de l’explosion du boogie-woogie à partir de 1939 jusqu’à la fin des années 50 marquant la fin de l’âge d’or du rock’n’roll. On a pu entendre "Tutti Frutti" interprété par un super groupe composé de : Little Richard, Wanda Jackson, Eddy Mitchell, Tina Turner et Dick Rivers.

Concert à la Fondation Cartier expo “Rock ‘n’ Roll 1939-1959”

Décembre 2007, sortie du film "Big City", un western joué par des enfants et dont l'action se déroule dans le grand Ouest américain.

Dans les années 1880, aux confins de l’Ouest américain, la petite ville de Big city attend l’arrivée d’une caravane de nouveaux immigrants.
Hélas, la caravane est attaquée en chemin par les indiens, et tous les adultes de Big-City partent pour la défendre. Au matin, les enfants de Big-City se réveillent orphelins, avec pour seule compagnie adulte un vieil alcoolique (Eddy Mitchell) et le débile du village.



Janvier 2008, une entrée sur les planches pour Eddy et Cécile de France avec "Le Temps des Cerises", une pièce de Niels Arestrup.

Il est peintre, il a été très célèbre, très alcoolique. Il est en panne d'inspiration, en panne de tout, il déteste tout et tout le monde…

Elle est jeune, jolie, pleine de vie, pas très sûre d'elle, mais a plus de tempérament qu'il n'y paraît malgré une grande fêlure qui la ronge…
Quand deux personnalités comme Jane et Julien se rencontrent, c'est forcément explosif, orageux et décapant.
Ils n'ont rien en commun sauf leur humour, leur charme, leur besoin de créer et leur passion pour la peinture.
Ils vont vivre quelques jours ensemble, une parenthèse dans leur vie, dont l'un et l'autre sortiront transformés et beaucoup, beaucoup plus complices…
Une histoire d'amour en quelque sorte mais pas comme les autres…

Une première pour Eddy Mitchell, et la possibilité d’un échec, il l’envisage aussi avec philosophie :
« Si ça ne marche pas, il faudra me supporter encore un bout de temps comme chanteur ».

Le 21 Février 2009, France 2 retransmet
"Le Temps des Cerises" en direct du Casino de Paris.



"La Cagnotte"
Eddy Mitchell, Marie-Anne Chazel, Philippe Chevallier

Soirée du 10 Mars 2009 sur France 2, nous retouvons Eddy dans "La Cagnotte" une adaptation de la série Contes et nouvelles du XIXe siècle.


Du 25 au 31 Octobre 2009, Eddy Mitchell est l'invité d'honneur des 22èmes « Nuits de Champagne » à Troyes, festival musical avec divers Chanteurs et musiciens : Charlie Mc Coy, Jean-Jacques Milteau, Luc Bertin, Hugues Aufray…

Les Nuits de Champagne, la surprise à été à la hauteur, il y avait différents tableaux, costumes, mises en scènes, une sorte de comédie musicale en hommage à notre héros « Eddy Mitchell ».

Eddy avec les 1000 choristes a interprété "La Dernière Séance", "Je t'appartiens" (titre de Gilbert Bécaud qui sera dans le prochain album « Grand Ecran »), "Loin" (cet air nous le retrouvons dans le film « La conquête de l'Ouest », l'histoire de la chanson "Greensleeves" remonte à l'époque Henry VIII, puis elle fut adaptée pour la chanson de noël "What Child is this" au XIX siècle et par Richard Anthony sous le titre "Loin" ), "Et la voix d'Elvis", "Couleur menthe à l'eau" et "Pas de Boogie Woogie".

Le Parisien du 10/11/2009
Eddy Mitchell annonce officiellement sa Dernière Séance

Le Parisien, sortie de l'album Grand Ecran





16 Décembre 2009 en fin de matinée, Eddy Mitchell visite le site internet Mitchell-City, il a apprécié les divers rubriques.

Mr Big beat Records Jacky Chalard a présenté le site Mitchell-City à Eddy Mitchell, ils ont navigué ensemble sur les différentes pages...

Eddy a apprécié le travail, en remerciement il a offert et dédicacé le coffret « Grand Ecran ».


Télé-Loisirs
Eddy a participé l'album New Yorker,
il interprète La Fille du Nord en duo avec Hugues Aufray

Le Parisien, 7 Juin 2010
Le « Comeback » avant la dernière tounée

2010, Eddy Mitchell
émission Chabada spécial shows des Carpentier

Le Parisien, 15 Octobre 2010
Eddy Mitchell entame ses dernières séances



18 Octobre 2010, pendant que Paris et les grandes villes sont en ébullition (manifestations, pénurie de carburant) suite à la reforme des retraites, Eddy Mitchell sort sont album « Come Back » celui-ci annonce sa dernière tournée et commence à partir du 19 Octobre une série de concerts à l’Olympia.

« Come Back », un album avec des titres autobiographiques, de la Counrty, Western Swing, Jazz, Blues, Rock...

Tournée « Ma Dernière Séance », l’ouverture commence avec « C’est un Rocker », puis 28 titres au programme dont deux medley (chaussettes Noires et divers titres des années 70) la tendance du concert est Big Band, cela confirme
l’admiration d’Eddy pour Sinatra et le Jazz.

Eddy a du punch et la dizaine de cuivres résonnent fort !

Et le rideau tombe sur un « Come Back », qui nous laisse avec une émotion nostalgique…


Le Big Band de Mr Eddy

Le dernier concert de sa carrière a été fixer au 5 Septembre 2011 à l'Olympia au profit des « Puits du désert », une association qui aide à alimenter en eau le nord du Niger.


Le 6 Avril 2011, Eddy Mitchell participe à l'émission « Les Nocturnes » RTL de Georges Lang, il parle de sa carrière du Rock n Roll Gene Vincent, Eddie Cochran, Johnny Burnette, Elvis...
Eddy sur RTL


Le Parisien, du Lundi 5 Novembre 2011

2012 / 2013, Eddy se consacre au cinéma et prévoit un retour sur les planches pour l'adaptation d' Un Singe en Hiver... puis la sortie d'un nouvel album..

Le 15 Juin 2013, Eddy retrouve son ami Johnny Hallyday qui fête ses 70 ans sur la scène de Bercy, ils interprètent ensemble La musique que j'aime.



Novembre 2013, sortie de l'album "Héros"


Mars 2014


Bande annonce "Un singe en hiver"

2014, sera un rendez-vous inattendu ou tant attendu, les trois idoles réunis sur la scène de Bercy.


La Discographie

Cliquez sur les disques pour accéder aux discographies

Eddy Mitchell
et les
Chaussettes Noires
Discographie Chaussettes Noires


Eddy Mitchell
... solo...
Discographie Eddy Mitchell


..."L'alternance " " Ne changeons rien " " Kansas-city " " Arizona " " Elle part " " Mais reviens-moi " " Alice " " Gwendolinda " " J'aime…J'aime pas " " Je n'aime que toi " " La fille du Nord " " La fille du Motel " " Je touche le fond " " Je tombe de haut " " Il ne rentre pas ce soir " " Elle ne rentre pas ce soir " " Je ne pense qu'a l'amour " " Je ne sais faire que l'amour " " En revenant " " En revenant vers toi " " Miss Duval " " Miss Caroline " " L'amour est vraiment fort " " Y'a rien qui remplace un amour " " Le bon temps qui passe " " Le temps qui passe " " Sur la route de Memphis " " Sur la route 66 " " Le diable est là " " Ce diable noir "...

Page conçue par P. Caseau

Page home Mitchell City